Art'Com Life

Enseignants d’Art’Com Sup: Mayssoun Besri, architecte

Enseignants d’Art’Com Sup: Mayssoun Besri, architecte

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans une série d’articles que nous allons publier sur notre site web, nous allons interviewer nos enseignants sur Rabat et Casablanca, afin d’avoir une idée sur leur vision du métier de designer ,d’ architecte, d’architecture d’intérieur et de graphiste.

Cette série continue avec Mayssoun Besri, architecte et responsable de la filière architecture d’intérieur à Art’Com Sup Casablanca.

Art’Com Sup: Que penses-tu du domaine de l’architecture d’intérieur au Maroc ?

Mayssoun B : Je ne sais pas si nous pourrons toujours parler d’architecture d’intérieur au Maroc car le statut a bel et bien évolué. Nous parlerons plutôt de Design Global et je pense que ce domaine est en pleine expansion car il englobe plusieurs disciplines dont le design graphique, le design d’objet …

A: Ton ressenti vis-à-vis de ton expérience dans l’enseignement ?

M.B : C’est de toute évidence une expérience humaine et un réel démantèlement de notre ego. Dans la transmission, nous devons faire preuve de beaucoup d’humilité et surtout d’être sans cesse en quête d’apprentissage. J’apprends toujours et surtout de mes étudiants.

A: Quel est le projet sur lequel tu as travaillé et qui t’as marqué ?

M.B : C’était un projet de Land Art dans le cadre d’un Workshop à l’école d’architecture de Strasbourg. Un Workshop qui a duré 10 jours. Nous devions repérer un endroit pour faire notre installation et nous avions choisi la cascade du Nideck, un lieu tellurique où moult légendes et mythes avaient contribué à sa renommée. Une expérience unique car nous avons mis des semaines à nous en remettre (rires).

A: A ton avis, quelle est la valeur ajoutée de Art’Com Sup dans le domaine du Design ?

M.B :  L’école Art’Com Sup fêtera cette année ses 30 ans d’existence. Elle a contribué à façonner le paysage créatif au Maroc et à donner chance aux cerveaux droits de ne pas s’orienter dans la comptabilité ou la logistique par exemple (rires).

A : Ton avis sur les perspectives du domaine au Maroc d’ici 5 ans ?

M.B : Comme je l’ai souligné tout à l’heure, le design global prendra le dessus sur cette scission entre l’architecture d’intérieur et le design graphique. Chose que la France par exemple a parfaitement adopté il y a quelques années.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
WhatsApp chat

Send this to a friend